autres éléphants

cattelan
Maurizio Cattelan, Not afraid of love, 2000.
Polyester styrene, resin, painting, fabric / Polyester styrene.
205.7 x 312.4 x 137.4 cm.
elephantetand_2011

Wangechi Mutu, Elephant Stand, 2011
Shary Boyle,  »Live Old », 2010, porcelaine, peinture à porcelaine, lustre, perles de verre.
 elephant-boyJosh Worman, « Elephant boy« , 2010.
http://www.joshworman.com/ 
Elephant in the room
Elephant in the Room – installation, 2006
Banksy

La vie fabuleuse d’une femme éléphant par nhytgb
FICTION – 10min – avril 2006 – 8mm Avec Myriam Marzouki et Jean Peyrelade
Réalisation : Josselin Naszalyi et Martin Romerio
Image : Jean-Baptiste Gaillot et Delphine Menoret
// Un forain découvre dans la jungle une femme au visage difforme.

 

 

Le voyage de la Femme Eléphant
Livre de Manuela Salvi

« Le voyage de la femme éléphant », un titre qui de prime abord pourrait évoquer l’aventure d’un pachyderme curieux du monde… Cependant, il n’en est rien. Cet album des éditions Sarbacane apparaît bien plus proche de la réalité, bien plus actuel, sans pour autant occulter le monde imaginaire de l’enfance. Crocodile qui parle, homme aux mains géantes, femme aux cheveux les plus longs, et enfant de très petite taille ont leur place dans ce livre.
Grâce à la complémentarité de quatre personnages – un facteur aux allures de vieux sage, un crocodile moqueur et pessimiste, un homme amoureux de la démesure, et une femme énorme qui assume son physique –, cette histoire traite avec humour de problèmes tels que l’obésité et le rejet de la différence. Toutes les réactions sont illustrées dans cet album où Véra apparaît parfois comme un « animal de cirque », mettant ainsi en place une réflexion sur la démonstration, la mise en scène de soi :« C’est amusant, commenta le facteur […]. – C’est humiliant, rectifia le crocodile. – C’est mon métier, répliqua Véra – et ainsi, tout le monde eut son mot à dire. » p.19. Cependant, à la différence du comportement de la majorité des personnes, celui de Gregori et des deux nouveaux amis de Véra se pose comme un exemple à suivre, et montre qu’il est important de dépasser les préjugés, parce que l’apparence ne fait en rien la personnalité. Cette histoire se fonde donc sur des valeurs à la fois simples et fondamentales, et valorise le respect de l’autre et de sa différence. A la manière d’un conte, l’amour et l’amitié apparaissent comme les ingrédients essentiels du bonheur. C’est d’ailleurs ce que montre l’heureuse fin de ce livre, qui fait de la particularité une véritable richesse. …>

 



Les commentaires sont fermés.